mercredi 16 avril 2008

L'ambassadrice de Chine à Bruxelles met les autorités belges en garde

L'ambassadrice de Chine à Bruxelles, Madame Qiyue Zhang, met en garde la Belgique contre les répercussions économiques que pourrait prendre la République populaire si Bruxelles venait à se montrer trop critique sur la situation des droits de l'Homme. A l'instar d'autres Etats, la Belgique menace de boycotter la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. La majorité parlementaire entend demander au gouvernement belge "d'envisager une position européenne commune manifestant le rejet et la critique de la politique chinoise en matière des droits humains, sociaux et environnementaux, sans exclure, en fonction de l'évolution de la situation, un boycott politique de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de 2008 à Beijing". Une résolution a été déposée en ce sens à la Chambre des représentants.
La Chine considère cela comme de "l'ingérence", a indiqué mercredi l'ambassadrice à Bruxelles, auditionnée mercredi en Commission des Relations extérieures de la Chambre et du Sénat. Elle a précisé, dans un langage très diplomatique, que le vote des députés était une chose mais qu'il fallait "tenir compte des relations bilatérales dans leur ensemble". Une menace à peine voilée. Le vote de la résolution a été reporté.

Durum

1 commentaire:

raannemari a dit…

"Le vote de la résolution a été reporté" : quel courage!
Ne prenons surtout pas de risques, le commerce avant tout!