mercredi 2 septembre 2009

Le retour étonnant de la taxe Tobin

C’est le retour le plus surprenant de la rentrée. La taxe Tobin sur les opérations boursières, en laquelle ne semblaient plus croire qu’une poignée d’alter-mondialistes idéalistes, est désormais envisagée le plus sérieusement du monde par quelques pontes de la finance.

C’est Adair Turner qui a ouvert le bal. L’homme dirige la FSA, l’autorité britannique des marchés financiers, un poste clé dans un pays où la finance pèse lourdement dans l’économie. Dans un entretien avec le magazine Prospect, il préconise d’augmenter les exigences de capitalisation des banques. Et "si les exigences de capitaux supplémentaires sont insuffisantes, je serais heureux d’envisager des taxes sur les transactions financières, des taxes Tobin". L’homme a reçu un soutien franc d’Attac. En Belgique, le ministre des Finances Didier Reynders a embrayé. Il se dit "favorable à une taxation des opérations financières"."Ces activités ont quand même entraîné la crise... N'y a-t-il pas moyen d'imaginer un prélèvement des Etats ? Le faire au niveau de la Belgique, cela n'a pas beaucoup de sens. Mais je vois que l'autorité de marché britannique commence à en parler ". On croit rêver. Seuls les imbéciles, il est vrai, ne changent pas d’avis. Rappelons que l’idée d’une taxe Tobin a été approuvée par le parlement belge en juillet 2004 après de multiples obstructions de la part des élus du MR, qui se sont finalement abstenus. La loi prévoit toutefois que la taxe ne sera appliquée que si tous les pays de la zone euro adoptent un texte similaire. M. Reynders lui-même affirmait à l’époque ne pas croire un instant que les prélèvements entreraient en vigueur.

Colonel Moutarde

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Hello. And all nice words. great site great yes it is.
[url=http://free-porn-free-sex-free-xxx-videos.org] free porn[/url]
free porn
http://free-porn-free-sex-free-xxx-videos.org