dimanche 8 novembre 2009

Darling Herman, chéri des corridors européens

Herman Van Rompuy a la cote à l'Europe. Il est même, selon The Economist, "le chéri des corridors" ("the darling of the corridors"), le dernier favori en date dans la course au poste de président du Conseil européen. L'hebdomadaire résume pourquoi: il est "atlantiste et (un peu) moins euro-fanatique" que ses prédécesseurs. A ces qualités consensuelles s'ajoute une modestie qui saura lui faire garder profil bas quand Sarkozy, Merkel et Brown élèveront la voix.
Quelques facteurs moins rationnels doivent être pris en compte: avec son humour pince-sans-rire et sa manie des haïkus (voir son blog), il a su se rendre plus sympathique que son collègue néerlandais Jan-Peter Balkenende, également cité pour le poste, qui présente par ailleurs exactement le même profil. On notera enfin que puisque M. Van Rompuy n'a rien encore révélé de sa vision de l'Europe, il est difficile pour les autres dirigeants européens de se trouver des désaccords avec lui.
En dépit des cocoricos que ne manquent pas de pousser des Belges en mal de patriotisme, la désignation à la tête du Conseil européen est une mauvaise idée. Elle priverait le pays de la seule personnalité de premier plan qui ne confonde pas l'arène politique avec une cour de récréation – une qualité, ou une absence de défaut, essentielle à l'heure où il faudra résoudre BHV.
Sa désignation finirait surtout de donner de l'Union européenne l'image d'un club de vieux fumeurs de cigare. Après José Barroso à la la Commission et Jerzy Buzek au Parlement, confier à Herman Van Rompuy la présidence du Conseil reviendrait à remettre les clés de l'Union à un triumvirat formé d'hommes d'un certain âge, tous de tendance chrétienne-démocrate. Bonjour la diversité... Face aux Etats-Unis, qui viennent d'élire un président jeune et noir, l'Europe mériterait, une nouvelle fois, son nom de vieux continent.

Colonel Moutarde

7 commentaires:

sybarite a dit…

Et pourquoi pas Leterme? Il est plus jeune que son successeur au 16, il n'a ni charisme ni idées, il peut parler foot et gonzesses avec Berlusconi, son humour désopilant emballera les britanniques, il appartient à la minorité west-flûûût (très bon pour la diversité) et enfin, tout le monde veut s'en débarasser et il doit se reposer, paraît-il.

Bref, le candidat idéal pour ce poste!

Ø a dit…

Si HVR est la seule vraie personnalité politique que l'on puisse trouver dans toute la Belgique, ce pays ne mérite plus d'exister.

Colonel Moutarde a dit…

Certes, la perspective que seul HRV puisse assumer cette fonction actuellement aussi désespérante que l'est ce pays...
Quant à l'idée sybarite d'envoyer M. Leterme à l'Europe, j'y souscris pleinement, en confirmant qu'il pourra discuter foot avec Berlu. Par contre niveau gonzesses, faut bien dire qu'il assure moins, quand même. (personne n'est parfait)

sybarite a dit…

Je m'étais pourtant laissé dire que la gent féminine était loin de le laisser insensible ! Tellement peu insensible, qu'il pourrait même se laisser distraire par le cheptel de stagiaires (pardon pour elles) de la commission (européenne, pas fortis)... Un candidat à prendre au sérieux donc.

Je dirais même plus Ø : si HVR est la seule personnalité politique qui fasse consensus dans toute l'UE, cette dernière ne ne mérite plus d'exister !

pamina a dit…

bonjour, je voudrais référencer votre site dans le portail de la Belgosphère, consacré aux blogs politiques belges. Pourriez-vous me communiquer une adresse mail valide, sur l'adresse labelgosphere@gmail.com? merci Pamina

sybarite a dit…

Incroyable : il suffit de parler des stagiaires de la Commission pour être référencé partout ;-) !

Durum a dit…

par ailleurs, il me semble opportun de souligner le bilan proche du néant d'HVR comme Premier ministre. si on peut lui reconnaître le fait d'avoir provisoirement applani les tensions communautaires (mises au frigo et donc simplement reportées), soulignons que le bilan socio-économique du gouvernement reste fort maigre. il est vrai que ce gouvernement a dû gérer la crise et un budget biaisé par celle-ci. et sur le plan sociétal, la seule avancée d'HVR est une mini-régularisation temporaire des sans-papiers. sur le plan éthique, rien du tout. à ce stade, le sphinx ne restera pas dans les annales comme l'un des grands hommes d'état de ce pays.