mardi 20 mai 2008

Festival DJ Bling Bling Reynders

Le président du MR, accessoirement ministre des Finances, Didier Reynders était au festival de Cannes durant le week-end, officiellement pour y vanter le système belge de "Tax Shelter", régime fiscal préférentiel pour le monde cinématographique et audiovisuel.

Le ministre avait emmené dans ses bagages, épouse et enfant, membres de son cabinet, journalistes (uniquement francophones), représentant de la chancellerie, fonctionnaires de l'administration. Sur place, tout ce beau monde s'est retrouvé à un gala au Champagne, le ministre des financiers ayant fait venir par avion quatre représentants de la maison Loriers, traiteur officiel de la Cour, pour porter les plateaux de zakouskis. Smokings et robes longues ne passaient pas inaperçus, la robe courte et le décolleté de Miss Liège, Maud Neuprez, nouvelle propagandiste du ministre, non plus.

Le lendemain, le ministre (ou plutôt le président réformateur en campagne) a fait venir de Bruxelles un avion de la Défense nationale devant l'emmener depuis Nice jusqu'à Kiev ou avait lieu un sommet de la BERD, cet avion devant ensuite retourner sur Bruxelles.

Au final, on apprendra que le ministre propose d'élargir le Tax Shelter au milieu du sport et à l'organisation de "shows" mais qu'il n'a pas encore l'accord du gouvernement. DJ Reynders, lui-même organisateur de shows, pourra peut-être un jour déduire fiscalement ses rendez-vous mondains à Cannes. Et comme cela, le contribuable paiera deux fois les zakouskis de la jet-set rupine.

Durum

5 commentaires:

raannemari a dit…

B-Fast sur tapis rouge.

P.Gyros a dit…

Pour votre information cher ami contestataire, sachez que le petit cocktail (totalement sponsorisé par des entreprises belges désireuse de promouvoir leur image)à eu lieu pendant une petite heure à l'heure du déjeuner. Point donc de smoking ni de robes longues sous le soleil de midi...

Peut être confondez vous avec la petite sauterie de 60.000 € selon certaines sources,payée par le contribuable belge, organisée la veille par Miss Fadilah L.

Sans nul doute, le soleil de Cannes vous aura fait perdre votre discernement légendaire...

Br. saté a dit…

@p.gyros :

C'est un peu comme les vacances de Sarkozy qui sont totalement "sponsorisées" Bollorée, alors ?

Durum a dit…

1. je maintiens que le contribuable a participé au financement de cette petite sauterie.
2. si des sponsors y ont contribué, cela me semble tout aussi grave, vu la confusion d'intérêts.
3. il est permis de s'interroger quant à savoir pourquoi DJ Bling Bling Reynders ne s'est pas associé comme d'autres ministres à l'événement annuel de Fadila Blang-Blang-Laanan
4. je pense avoir la réponse: il est en campagne électorale (qui si je comprends bien p.gyros est financée par le privé).

Anonyme a dit…

Comment peut-on en effet contester que le contribuable paye les vacances de quelques fonctionnaires ne connaissant rien à la Tax Shelter mais bien au sens de la fête. Mais oui les Liégeois s'y connaissent en matière de fête!

Et rien ne dit que cette fois la montre que portait Reynders était sponsorisée.