mercredi 6 février 2008

Sarko et Carla, une belle histoire de regroupement familial

C'est l'histoire d'une bourde élyséenne, qu'on attribuera volontiers à l'empressement du président à convoler en justes noces. Pris de court, probablement, par la vélocité de M. Sarkozy, son premier collaborateur, Claude Guéant, a déclaré dimanche soir que Carla Bruni, d'origine italienne, serait française parce que "quelqu'un qui épouse une personne de nationalité française devient automatiquement français".
Or, en réalité, la première dame ne pourra acquérir la nationalité qu'après un délai de 4 ans à compter du mariage, à condition qu'à la date de cette déclaration "la communauté de vie tant affective que matérielle n'ait pas cessé entre les époux depuis le mariage" et que "le conjoint français ait conservé sa nationalité", selon la loi.
Comment ne pas mettre en parallèle la belle assurance de l'Elysée, qui lui fait interpréter la loi de façon créative, et la politique agressive de Nicolas Sarkozy en matière de regroupement familial. Ministre de l'intérieur, il considérait le regroupement familial comme une "nouvelle filière d'immigration". Sur son site de campagne présidentielle, il posait trois conditions "pour qu’un étranger en France puisse faire venir sa famille : qu’il ait un logement pour la loger, pour qu’il n’y ait plus de squats ; qu’il ait les revenus de son travail pour la faire vivre; et troisièmement qu’on apprenne le français, en tout cas des rudiments de français, avant de venir en France, parce que si on ne le fait pas, on ne peut pas s’intégrer". Heureusement, Carla semble remplir les conditions, surtout vu la généreuse augmentation que le président s'est accordée en début de mandat.

1 commentaire:

Benoît a dit…

"Faites ce que je dis, pas ce que je fais"... mais ne nous inquiétons pas pour les finances de Carla Bruni-Tedeschi-Sarkozy dont le nom ressemble plus à un cabinet d'avocats qu'à celui d'un mannequin. N'oublions pas que Miss est une héritière (avec sa soeur Valéria) d'un empire industriel racheté par Pirrelli (oui, celui du calendrier... mais surtout des pneumatiques). Sur le coup, je ne serais pas étonné qu'elle soit plus "pesante" que son mari...