mardi 6 novembre 2007

Kérosène pour un traité: la polémique enfle!

Le 'double sommet européen', qui se tiendra le même jour à Lisbonne et à Bruxelles n'a pas fini de faire parler de lui!
Difficile de comprendre en effet que les dirigeants se retrouvent le même jour à Lisbonne – pour signer le traité réformateur – puis à Bruxelles – pour leur sommet de décembre. Cette solution alambiquée, qui vise à satisfaire à la fois l'égo du Portugal et le porte-monnaie de la Belgique, n'est pas du goût de tout le monde.
Après le Times de Londres, le quotidien danois Politiken s'en prend à cette idée saugrenue. Selon les calculs savants du journaliste, les déplacements aériens additionnels se solderont par l'émission de 250 tonnes de C02.
Interrogé, le ministre des Affaires étrangères, Per Stig Moller, annonce qu'il soulèvera la question à la première occasion avec ses pairs. La discussion qui risque d'être embarrassante pour Karel De Gucht...
Il pourra toujours reprendre à son compte l'idée de Brigitte Grouwels, secrétaire d'Etat bruxelloise. Sur son blog, elle propose de signer le traité... “à la délégation permanente du Portugal auprès de l'Union européenne qui est basée à Bruxelles”.
“La visibilité portugaise serait ainsi assurée, et on éviterait par la même occasion de devoir replanter 200 arbres pour neutraliser l'effet de serre provoqué par ces 'déplacements d'air'”, avance Mme Grouwels.
L'orange bleue peine peut-être à conclure, mais le compromis à la Belge a encore de beaux jours devant lui!

Aucun commentaire: