samedi 20 décembre 2008

Un gouvernement des banques?

La presse évoque ces dernières heures, parmi les noms des personnalités qui pourraient reprendre les rênes du gouvernement, celui de l'ancien premier ministre et ex-coprésident de la Convention européenne sur le Traité constitutionel, Jean-Luc Dehaene. N'est-ce pas oublier un peu vite que M. Dehaene est président du Conseil d'administration de Dexia? A l'heure des grandes désillusions, des échecs cuisants de la corporate governance et de la goed bestuur, va-t-on aujourd'hui installer un banquier à la tête du pays? Et une démission au CA de Dexia ne serait-elle pas néfaste au moment où les institutions financières sont à la recherche de stabilité?
A moins que l'ambition du gouvernement soit finalement de nationaliser les banques et de compenser l'effet sur la dette par une ponction sur le capital. Ce ne serait que justice rendue. Le contribuable responsable qui ne participe pas aux jeux démentiels de la bourse et qui, contrairement à ceux qui ont fauté dans le contrôle des banques, n'a rien à se reprocher dans la faillite du système financier, ne devrait pas payer pour ceux qui aujourd'hui hurlent avec les loups contre la gestion de l'Etat. On ne peut avoir le beurre, l'argent du beurre et le sourire du contribuable éthiquement responsable. N'en déplaise à ceux qui, surfant sur cette vague du populisme des riches, entendent se présenter aux élections. Modrik Amen!

Durum

3 commentaires:

agriculteur a dit…

Bien vu, cher Durum. C'est vrai qu'il est grillé, ce brave Jean-Luc. Et puis, après tout pourquoi ce poste devrait revenir au CD&V (qui pèse beaucoup moins qu'au bon vieux temps du cartel) ?
Comme Reynders est également mouillé jusqu'au cou et ne peut plus prétendre vouloir déplacer le centre de gravité politique, il ne resterait plus que Verhofstadt... Mais est-ce vraiment ce que veut l'Open-VLD ?
Finalement, ce serait pas plus simple d'aller le chercher à l'étranger ? László Bölöni ?
Ah non, c'est pas permis par la constitution.
Donc, ça pue le statu-quo et le retour du phénix du Westhoek...

Anonyme a dit…

Avec Wilfried Maertens aux commandes, on se dirige plutôt vers un gouvernement des branques, si vous voyez ce que je veux dire...

Anonyme a dit…

Et pourquoi pas miss Belgique. Je suis sûr qu'elle ferait l'affaire...

Personnellement je vois plutôt le retour de verhoofstaedt ou de croo...


Albertlaan