lundi 17 novembre 2008

Delacroix évolue dans le bon sens

Une remarque intéressante dans le Nouvel Observateur de cette semaine: des beaux esprits ont annoncé le dépôt d'une plainte pour négationnisme après qu'a été diffusée la chanson macabre et entêtante du sénateur FN mais à bien lire les paroles, ils ont tout faux. Delacroix ne nie pas le génocide, il en fait l'apologie. On nous l'avait pas dit: il n'est plus révisionniste, Delacroix! Il est d'accord: les déportations, Dachau, etc. Un Front National nouveau, moderne, comme il nous l'avait promis.
Et puis, il faudra un jour s'interroger sur le rôle des dîners bien arrosés dans la propagation de la haine ordinaire. Un sociologue pourrait s'y intéresser de près: à la fin du repas, on sourt la goutte et les plaisanteries graveleuses. Et c'est parti! On n'ose pas imaginer ce qu'ils nous ont fait avec le petit vin blanc, Delacroix et ses acolytes, un essai sur la supériorité des races, sans doute... De toute manière, on sait bien comment ça termine: à la fin, ils vont tout vomir dans les toilettes... Si un jour, ils pouvaient être emportés dans la cuvette...

Mexicano

1 commentaire:

Durum a dit…

Concernant l'apologie et le négationnisme, je pense qu'il s'agit plus d'une erreur technique que d'une bévue due à la précipitation ou à l'excès de beaux esprits. Quant au moyen invoqué, on se réfère à la même loi, celle de 1995 relative au négationnisme qui vise également à poursuivre tout qui ferait l'apologie du génécide commis par les Nazis.